/ tables rondes

Échanges sous forme de tables rondes ou de discussions autour des enjeux de la diffusion scientifique dans le domaine muséal.

Compte tenu de la situation actuelle, les intervenants sont susceptibles d'être annulés ou modifiés. Des solutions seront alors mises en place à travers la réalisation de contenus vidéos ou d’interviews. Dans tous les cas, vous serez informés dans les plus brefs délais.
Merci de votre compréhension.

Le rôle des (nouveaux) médias dans la diffusion des savoirs de la muséologie

L'objectif de cette table ronde est d’amener les participants et les intervenants à réfléchir ensemble au rôle du numérique dans la diffusion des recherches universitaires. Quels sont les moyens mis à disposition des chercheurs pour diffuser leurs recherches de thèse ? Quels outils au service des chercheurs sont développés pour améliorer la transmission de la recherche ? Au-delà de la mise en publication en ligne des thèses sur TEL, il est d’actualité de penser à d’autres « mises en site web » pour élargir la visibilité des travaux universitaires avec notamment la création de sites internets par les chercheurs et les nouvelles questions que cela soulève. Une véritable discussion sur les différences fondamentales entre la logique « papier » et la logique « web » sera alors abordée, notamment à travers la question du design et de l’architecture de l’information et du savoir académique et leur rôle dans la circulation des savoirs.

Intervenants :

  • Omer Pesquer, consultant spécialiste des technologies et des usages associés aux écosystèmes numériques

  • Nicolas Nova, chercheur et professeur à l'Université de Genève

  • Antoine Courtin, chef du service numérique de la recherche au département des études et de la recherche à l’ Institut national d'histoire de l'art

  • Alexandre Monnin, directeur de la Recherche d'Origens Medialab, Enseignant-Chercheur permanent à l'ESC Clermont

L'objet de la table ronde est de réfléchir aux façons de co-construire et de diffuser les savoir de la muséologie, en mettant l'accent sur l'outil "dictionnaire" comme outil de définition et de structuration des notions. Cette table-ronde se propose de de croiser les regards, en s'intéressant à deux projets de dictionnaires, le "Publictionnaire" d'une part, et le "Dictionnaire de muséologie" d'autre part.
Les deux intervenants, chacun à l'initiative de l'un de ces projets, reviendront donc sur l'histoire, mais aussi les enjeux de ces outils phares de la muséologie.
- André Desvallées, François Mairesse (sous la direction de), Dictionnaire encyclopédique de muséologie. Paris : Armand Colin. (Collection La Muséologie.) 2011

- Le "Publictionnaire, dictionnaire encyclopédique et critique des publics", sous la responsabilité scientifique du Centre de recherche sur les médiations (CREM),

Intervenants :

  • Jacques Walter, professeur des Universités, Université de Lorraine et directeur du CREM

  • François Mairesse, professeur des Universités, Université Sorbonne Nouvelle - Paris III

Organiser et diffuser
les savoirs :
le cas des dictionnaires

Le musée :

lieu de circulation des savoirs muséologiques ? Focus sur l’exposition “Georges Henri Rivière” du Mucem (2018-2019)

Cette première édition du Festival de la muséologie interroge la circulation des savoirs entre les acteurs du champ de la muséologie. Cela s'entend à la fois par les formations, les recherches, les publications, mais aussi par la façon dont les musées eux-mêmes deviennent acteurs de cette diffusion. Il nous semble alors intéressant de s'interroger sur la diffusion des savoirs muséologiques par le média qui est au cœur de nos réflexions et de nos pratiques : l'exposition.
Dans cette perspective, cette table ronde reviendra sur l'exposition dédiée à Georges Henri Rivière, qui s'est tenue au Mucem du 14 novembre 2018 au 4 mars 2019.

Intervenants :

  • Marie-Charlotte Calafat, conservatrice des musées et commissaire de l'exposition GHR

  • Germain Viatte, conservateur des musées et commissaire de l'exposition GHR

Cette table ronde souhaite explorer la circulation des savoirs qui s’opère entre les arts, les sciences sociales, les sciences dures et les musées. Que l’art contemporain soit l’objet des recherches en sciences humaines ou bien que l’art contemporain, dans un processus inverse, utilise ces sciences, ces données et ces théories comme matériaux artistiques pour se retrouver par la suite au musée, la circulation des savoirs entre ces trois instances ne fait que s’intensifier. Il s’agira alors d’aborder les points de rencontre et d’échange entre ces trois entités.

En passant par une perspective historique étudiant les échanges entre les arts et les sciences, nous aborderons, entre autres, la multiplication des programmes doctoraux de recherche et création, l'immiscions de l’art contemporain dans les musées dédiés aux sciences humaines et l’utilisation des données scientifiques, ou de méthodes similaires à celles de la recherche par les artistes contemporains.

Intervenants :

  • Jean-Hubert Martin, historien de l’art, conservateur, directeur d’institution et commissaire d’exposition

  • Bruno Nassim Aboudrar, professeur en sciences de l’art, Université Sorbonne Nouvelle - Paris III

  • Sébastien Gokalp, directeur du Musée National de l'Histoire de I'Immigration

La circulation des savoirs entre musées, artistes et chercheurs

Pour plus d'informations sur les intervenants (parcours, travaux, publications),

rendez-vous sur la page suivante :

© 2020 by Mêtis Association. Proudly created with Wix.com