/  CARTOGRAPHIE des formations muséales en france

Cette première édition du Festival de la Muséologie interrogeait les modalités de la circulation des savoirs en muséologie. Où naissent donc ces savoirs, où se construisent-ils, où se discutent-ils ? Où sont-ils transmis, enseignés, appropriés ? Réalisée à l’échelle française, cette cartographie établit un état des lieux des formations muséales, qui constituent autant de lieux de transmission et de circulation, d’appropriation voire de production, des savoirs en muséologie.

À travers une approche géographique et statistique problématisée, les cartes présentées permettent non seulement de visualiser la répartition territoriale de ces formations, mais également d’en identifier les différents types, d’en observer l’émergence historique, tout en soulevant la question complexe de leur ancrage disciplinaire – et au-delà celle de la « discipline » muséologique : le musée est-il un objet, un sujet, un terrain, une discipline à proprement parler ?

liam-mcgarry-7ZuTyZfKtQo-unsplash.jpg
  • LinkedIn Social Icône

Élève à l'Ecole normale supérieure, Maïlys Liautard s'est spécialisée en muséologie et médiation culturelle, sans perdre pour autant son intérêt pour l'histoire et la géographie. C'est lors de son Master recherche "Patrimoine et Musées" (Paris 1 Panthéon-Sorbonne) qu'elle s'intéresse pour la première fois aux formations muséales, dans le cadre d'un séminaire de François Mairesse - un travail approfondi et affiné ces derniers mois, pour le Festival de la Muséologie. Les questions de transmission et d'appropriation, d'accessibilité et de démocratisation, sont par ailleurs au cœur de ses recherches. Celles-ci portent plus largement sur les rapports qu'entretiennent les publics avec les musées et les lieux patrimoniaux, et réciproquement. 

Du Musée du Louvre au Musée de Valence, du Museo Tattile de Bologne au Musée de Picardie, ses expériences professionnelles ont confirmé son goût pour la médiation et sa mise en œuvre sur le terrain. C'est ce travail-là qu'elle compte poursuivre en tant qu'attachée de conservation au sein d'un musée territorial, concours dont elle est tout juste lauréate. 

Un projet mené par Maïlys Liautard, en collaboration avec l’association Mêtis entre avril et juin 2020.

© 2020 by Mêtis Association. Proudly created with Wix.com